Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1
A la croisée des chemins
A la croisée des chemins posté le [22/01/2019] à 23:31

Bonjour à tous !


Ce scénario est la suite logique de « cœurs de glaces », même s'il peut être joué indépendamment. Je voulais qu'il remplisse deux objectifs : brouiller un peu l'idée « humain=méchant » et offrir un scénario ouvert. Plus exactement, je voulais un scénario « à la croisée des chemins », qui pouvait ouvrir sur beaucoup de possibilités différentes, en fonction des découvertes, des actions et des choix des PJ. Une manière de voir ce qui les intéressait dans l'univers, pour ensuite creuser dans cette direction.


Dans ce scénario, le Shaani va être amené à s'intéresser à Esteban, un humain de la famille Garald venu installer Arpège au Kamsha, et à la manière dont il traite les Artistes se trouvant à son service.


Tout d'abord, voilà une brève présentation des évènements qui se sont passés à l'Ambassade, le lieu de vie d'Esteban.


Dans l'Ambassage, Esteban est entouré de Gal'Mel, son cuisinier, et Fuvelm, son intendant. Il y accueille régulièrement des Artistes (mais actuellement, aucun Artiste n'est présent). Le comportement d'Esteban envers ces Artistes a tendance à déliter leur Âme. Heureusement, la bienfaisante nourriture de Gal'Mal permet à tous de garder une Âme équilibrée.

Enfin, c'est comme ça que les choses se passaient jusqu'à ce que différents évènements bouleversent cette harmonie précaire. Suite à un problème de digestion, Esteban a décidé d’interdire à Gal'Mel de cuisiner, ce dernier ne devant dorénavant servir que de la nourriture synthétique. Or, celle-ci ne permet pas de régénérer ceux qui l'ingère.

De plus, Fuvelm ayant découvert un Artefact utilisant de l'Anti-Âme, il ne renvoie pas les Artistes affaiblis chez eux. Il attend qu'ils se nécrosent, puis les consomme.


Chronologie des évènements :

Il y a un an et demi : arrivée d'Esteban à l'Ambassade, une habitation isolée construite à sa demande. Il est accompagné de Gal'Mel, son cuisinier, et Fuvelm, son intendant. Rapidement, des Artistes sont embauchés. Esteban, odieux avec les Artistes, grignote leur moral et leur Âme. Mais la nourriture apaisante de Gal'Mel les restaure.

Il y a deux mois : Esteban, suite à une indigestion d'origine inconnue, refuse de manger de la nourriture autre qu'humaine et aseptisée et oblige l'ensemble de sa maisonnée à suivre le même régime alimentaire. Cela entraîna une dégradation générale de l'ambiance dans l'Ambassade, et plus spécifiquement une corruption lente, mais inexorable, de l'Âme des Artistes présents.

Il y a un mois et demi : « altercation » entre Neige Cristalline et Esteban, brisant l'Âme de celle-ci et entraînant son renvoi pour « inaptitude » (Neige Cristalline n'a qu'un souvenir flou de ce qu'il s'est passé. Elle se souvient juste que c'était violent pour elle. Au choix du MJ : l'altercation peut aller d'une dispute particulièrement virulente, avec pour thème la façon dont Esteban traite l'Art et les Artistes, jusqu'à une tentative de viol. Le flou peut également être gardé, laissant le Shaani faire leur propre interprétation.)

Il y a un mois : Fuvelm découvre le fonctionnement d'un Artefact Sarenqu'il a récupéré. En consommant une Anti-Âme, en l'ocurrence celle de la peintre Mélodienne Ilpalanoïvaëssie, l'Artefact fait apparaître l'image d'une personne disparue, importante pour celui qui utilise l'Artefact, pendant une heure. Fuvelm voit apparaître devant Elissya, son amour disparu lors de la Révolution héossienne. Il décide alors de tirer partie des Artistes nécrosés en les emmurant dans sa chapelle secrète.


Pour lancer l'intrigue :


Ce scénario a été conçu comme le prolongement logique de « cœurs de glace ». Mais il est également possible de le jouer indépendament de celui-ci.

Pour lancer les joueurs dans le scénario sans jouer au préalable à « cœurs de glace », plusieurs mises en scène sont possibles. Voici quelques exemples :



  • un ami des PJ, un Artiste travaillant pour Esteban, ne leur donne plus de nouvelles depuis un temps anormalement long ;

  • une famille inquiète demande l'aide des joueurs pour retrouver un des leurs, Artiste chez Esteban

  • un membre de la caste des Négociants locale voit d'un mauvais œil l'installation d'Esteban dans le coin. Il veut des informations afin d'écorner l'image de son rival et de limiter son influence, voire pour avoir de bons arguments pour le faire déguerpir.


Une fois l'intrigue lancée, le scénario peut réellement commencer. Si les PJ veulent des informations sur Esteban, la première étape sera pour eux la Foire Blanche.


Lieu :


La Foire Blanche :


Le lieu de vie Héossien le plus proche de l'Ambassade.

Lieu de commerce, au croisement des routes reliant Turok, Delhinaï et Antha, avec des temps forts réguliers (un jour pour le marché des viandes, un autres pour les textiles,…).

En réalité, très peu de personnes y vivent en permanence (à part Vilk, l'aubergiste). La population de la Foire Blanche varie de taille en fonction du va-et-vient permanent qui l'anime.


Pas (encore) d'accès à Arpège.


C'est le lieu parfait pour en apprendre plus sur le mode de vie de l'Ambassade :



  • Esteban ne sort jamais de chez lui ; personne ne l'a jamais réellement rencontré

  • Gal'Mel vient souvent au marché (même s'il n'achète plus rien ces derniers temps)

  • Fuvelm cherche actuellement à embaucher des Artistes


Esteban n'est pas perçu négativement à la Foire Blanche (même si certains marchands constatent une baisse de leur vente, certains Héossiens achetant maintenant des biens via leur Arpège nouvellement installé). Gal'Mel est apprécié par l'ensemble des participants de la Foire. Fuvelm, beaucoup plus froid que Gal'Mel, a moins bonne presse. Il est vu comme un exécutant zélé, mais antipathique, voire condescendant. Le poste d'Artiste à l'Ambassade qu'il propose est considéré comme prestigieux. Mais il manque tout de même de volontaire, les Artistes remplissant les critères d'Esteban commençant à se faire rare…


PNJ de la Foire Blanche :


Torrinos, Kelwin, prestidigitateur en caravane : Torrinos est plutôt remonté contre Esteban car celui-ci ne le considère pas comme un véritable Artiste. Il est par ailleurs ami avec Karpag, un danseur Darken travallant chez Esteban. Il n'a plus de nouvelle de lui depuis son entrée à l'Ambassade.


Vilk, Delhionne, aubergiste : connait toutes les rumeurs et tous les Héossiens ayant leur habitude à la Foire.


Pour rentrer dans l'Ambassade, plusieurs possibilités s'offrent aux joueurs. Ils peuvent notamment :



  • se faire embaucher en tant qu'Artistes par Fuvelm

  • faire une entrer en toute discrétion

  • se lier d'amitié avec Gal'Mel (notamment en le persuadant qu'ils veulent aider les autres, notamment Esteban)


L'Ambassade :


Une structure de bois et de verre, un dôme miroitant, seul au milieu de la forêt.


L'entrée du rez-de-chaussée et l'accès au 1er étage se font via des sas de décontamination


Le rez-de-chaussée (dont les trois zones sont desservies par un couloir) :


L'appartement de Gal'Mel :



  • La cuisine : bien outillé, mais très pauvre en matière première. Malgré tout, Gal'Mel réussira toujours à cuisiner un plat délicieux à partir des quelques tubercules et graines qui lui reste.

  • La chambre/salle de bain : une cuve d'eau salée

  • La bibliothèque : remplie de livres de cuisine et de livres ayant des couvertures aux textures particulières


L'appartement de Fuvelm :



  • Le bureau : une pièce bien rangée, contenant de nombreux documents juridiques et administratifs, dont quelques uns peuvent intéresser le Shaani :

  • Une copie de l'accord signé entre l'Assemblée et Esteban (qui met à mal la neutralité du Rézo)


    Des contrats de connexion au Rézo (villes concernées : Kurenaï, Hashok, Trirel, Norkouaï)


    Une enveloppe portant l'adresse personnelle de Fuvelm (à la capitale, Käm, quartier des portes), dans laquelle se trouve une carte indiquant l'emplacement de ruines Sarens. Il s'agit du lieu où Fuvelm a trouvé l'Artefact Saren.


    Des contrats de travail, dont quatre portent la mention « rémunération suspendue », à la place du « contrat terminé » qui orne les autres.


[Les quatre contrats « suspendus » concernent les Artistes suivants :

Karpag, danseur Darken (village d'origine : Kurenaï)

Ilpalanoïvaëssie, peintre mélodienne (village d'origine : Trirel)

Gonwa, musicien Woon (village d'origine : Hashok)

Kr'shimtfr, sculpteur Ygwan (village d'origine : Norkouaï)]



  • La salle de bain

  • La chambre : spartiate (ou épurée, selon le point de vue). C'est le seul moyen d'accéder à la chapelle souterraine privée de Fuvelm, via une trappe camouflée dans le sol.

  • La chapelle secrète : une salle souterraine cubique, avec un autel et une statue imposante, dont les angles ont été récemment murés. Dans chacun de ces angles se trouvent cachés le corps nécrosé d'un Artiste mort (il s'agit des dépouilles d'Ilpalanoïvaëssie, de Gonwa et de Kr'shimtfr). Un coin n'est que partiellement muré. Une tête en dépasse, celle de Karpag, visiblement nécrosé. Selon le moment où le Shaani arrive (et selon le bon vouloir du MJ), ce dernier peut-être mort ou non. C'est dans cette chapelle que se trouve également l'Artefact Saren.


Les loges des artistes :

5 chambres sommaires avec une salle commune. L'une des chambre est vide. Les autres n'ont pas de trace d'utilisation récente. Elles semblent avoir été abandonnées d'un coup, comme si les anciens occupants étaient partis subitement.


Le 1er étage :


Les appartements personnels d'Esteban (plus difficile d'accès que le rez-de-chaussée).



  • L'ascenseur : relie le couloir du rez-de-chaussée et le salon des appartements d'Esteban. C'est le seul moyen d'accéder au 1er étage. Il fonctionne grâce à un système de reconnaissance oculaire basé sur l'empreinte des yeux de Fuvelm. Il constitue un obstacle de difficulté difficile.

  • Le salon : une salle à l'ambiance tropicale, chaude et humide, décorée de plantes exotiques et d'une multitude d’œuvres d'art. De chaque côté de la salle se trouvent un canal d'eau chaude, arrivant directement d'une source chaude via un système de portails en trihnite. Le salon permet d'accéder au bureau, la salle de bain et à la chambre.

  • Le bureau : très désordonné, bénéficiant d'un accès au Rézo. Il est possible d'y trouver les documents suivants:

  • Le contrat de concession pour la mise en place d'Arpège conclu entre Esteban et l'Assemblée Héossienne (le même contrat que celui se trouvant dans le bureau de Fuvelm)


    Deux contrats offrant aux signataires un traitement privilégié et avantageux sur la branche d'Arpège mise en place par Esteban ( un accord avec la famille Azoulé, un accord avec le Nouvel Ordre)


  • La salle de bain : une baignoire luxueuse, quasiment une petite piscine, avec de multiples robinets.

  • La chambre : très grande, très blanche, parsemée de coussins et de matelas


Les PNJ de l'Ambassade :


Fuvelm : Boréal, intendant d'Esteban, semi-inférieur

Mots clés : inconscient, dépressif, rigoureux, occupé


Esprit : 9 – Âme : 5 – Corps : 7


Technique : 4 – Savoir : 5 – Social : 5 – Art : 3 – Shaan : 2 – Magie : 2 – Rituel : 2 – Survie : 5 – Combat : 4 – Nécrose : 7


Protocoles : 2 – Culture humaine : 1 – Diplomatie : 1 – Bluff : 2 – Vie sauvage : 1 – Harcèlement : 2


Pouvoir : humiliation


Histoire :


Au temps du Nouvel Ordre, Fuvelm, servile et minutieux, s'était hissé au rang de semi-inférieur au sein de l'Eglise du Caméléon. Il s'y était marié à une autre semi-inférieure, la boréale Elissya. La chute du Nouvel Ordre eu des conséquences désastreuses pour lui. Sa religion perdit son hégémonie et son rang social fut remis en cause. Mais le pire fut la mort d'Elyssia, lors d'un attentat perpétré par un groupe révolutionnaire à Aken, le quartier du Sang. Depuis ce jour, il déteste tout ce qui lui rappelle sa défunte compagne, notamment la République Héossienne et les Nouvelles Familles.


Depuis la chute du Nouvel Ordre et la dissolution de l'Eglise du Caméléon, il sert officiellement l'Eglise du Rat et officieusement la Chapelle. Il est au service d'Esteban, officiellement afin de l'aider à l'installation d'Arpège. En réalité, il a été envoyé par son Dieu afin d'étudier des ruines Sarens locales.


Ces ruines ont été un tournant dans la vie de Fuvelm. Il y a trouvé un artefact lui permettant de « retrouver » son aimée. Alors, dans sa petit chapelle de prière clandestine, l'artefact a pris place sur l'autel situé devant l'impressionnante statue d'Homme-Dieu. Fuvelm ne prie plus son Dieu, mais n'a d'yeux que pour l'hologramme d'Elyssia.


Pour fonctionner, l'artefact a besoin de carburant : de l'Anti-Âme. Alors, presque sans s'en rendre compte, Fuvelm a « omis » de renvoyer les quatre derniers Artistes chez eux au moment où ils se nécrosaient. Et lorsqu'il était trop tard, lorsque les artistes ont été nécrosés, il les a emmuré vivant dans sa chapelle, ne laissant que leur tête dépasser, les tuant ensuite un à un afin d'activer l'artefact. Débarrasser la planète de Nécrosien, n'est-ce pas là une bonne action ?


L'Artefact : Nécessite une Anti-Âme pour fonctionner une heure. Matérialise l'hologramme d'une personne décédée, chère au cœur de celui qui utilise l'artefact.


Esteban : Humain (Garald, branche Minor Garald) :


Mots clés : nonchalant, esthète, nombriliste, condescendant, hypocondriaque


Esprit : 8 – Âme : 5 – Corps : 7


Technique : 3 – Savoir : 5 – Social : 5 – Art : 4 – Shaan : 1 – Magie : 2 – Rituel : 3 – Survie : 4 – Combat : 3 – Nécrose : 8


Culture humaine : 1 – Langues exotiques : 2 – Diplomatie : 1 – Culture héossienne : 2 – Harcèlement : 3


Pouvoir : méchanceté gratuite

Arme à feu


Esteban est un humain relativement ambitieux pour un membre de la famille Garald. Sa rechercher d'amélioration de son statut social l'a finalement entraîné à mettre en place un système permettant de s'enrichir grâce à Arpège.


C'est donc de sa propre volonté qu'il s'est installé à Kamsha, se voyant lui-même comme un civilisateur, celui qui apporte la modernité et qui mérite d'être traité avec le plus grand respect (voire avec dévotion) pour cela.


Esteban s'est donc fait construire une maison tout confort, l'Ambassade, duquel il ne sort jamais de peur de tomber malade. D'ailleurs, suite à une indigestion d'origine inconnu, son hypocondrie s'est encore accrue. En plus de son refus de sortir de l'Ambassade, il refuse maintenant de s'alimenter avec des aliments autres que ceux commercialisés par des humains. Et, au grand désespoir du cuisinier Gal'Mel, il a imposé ce nouveau régime alimentaire à l'ensemble des membres de la maisonnée, permettant indirectement à la Nécrose de s'y installer durablement.


Par ailleurs, Esteban se considère comme un esthète. Il est réellement intéressé par l'art héossien « de souche ». Le problème tient peut-être à la manière dont il considère cet art. Il estime le connaître mieux que les Artistes qui le pratiquent, l'amenant à faire des critiques acerbes aux Artistes lui présentant leurs œuvres. Ses remarques sont d'autant plus acerbes que l'ennui de sa vie à l'Ambassade le rend détestable et odieux. De plus, Esteban hiérarchise les différentes formes d'Art. Le chant, la musique, la danse, l'écriture, la comédie dramatique, la peinture et la sculpture sont les seules formes d'art qui trouvent grâce à ses yeux. Il méprise les autres formes artistiques.


Esteban n'est donc pas foncièrement méchant, mais il est nombriliste et ne ressent aucune empathie, ce qui le conduit à Harceler régulièrement les personnes de son entourage.


Gal'Mel : Ygwan des hautes herbes, artiste cuisinier et élémentaliste de l'Autre – Cuisinier d'Esteban


Mots clés : original, accueillant, fanatique, bon vivant


Esprit : 7 – Âme : 9 – Corps : 12


Technique : 2 – Savoir : 5 – Social : 4 – Art : 8 – Shaan : 4 – Magie : 1 – Rituel : 8 – Survie : 3 – Combat : 3 – Nécrose : 2


Gastronomie : 3 – Rite d'Arts : 3


Gal'Mel le sait, son Elément lui a donné une mission : protéger Esteban de lui-même (plus particulièrement en lui permettant de s'ouvrir aux Autres). Il veille donc sur lui, notamment en lui mitonnant de bons petits plats, un bon moyen pour canaliser les accès de mauvaise humeur du propriétaire de la maison, à défaut de le rendre respectueux ou agréable. L'interdiction de cuisiner prononcé dernièrement par Esteban l'attriste d'ailleurs énormément.


Le fanatisme de Gal'Mel se manifeste par son refus absolu de faire ou de laisser faire quoi que ce soit qui puisse nuire, de manière directe ou non, à Esteban.


Apparence : Tatouages en langue Ygwan (recettes de cuisine, précepte de l'Autre : « Connaître l'Autre et le servir, c'est se connaître soi-même et grandir »)


Se nourrit d'insectes (parfois de poissons) mais cuisine de la viande (c'est un don total à l'Autre) et d'autres plats bien présentés, voire finement ciselés.


Habitudes :


Se rend régulièrement au marché, pour prendre des bains de foule, même s'il n'y achète plus rien depuis quelques temps.

S'asperge d'eau salée (au pinceau, avec un vaporisateur), voire se lance des pincées de sel

Relations : protecteur avec Esteban, ami avec Fuvelm


Rite d'art culinaire : nourriture apaisante (ou nou-rite-ure d'apaisement, pour les amateurs de jeux de mots de qualité)


Fin du scénario :


Ce scénario se termine au moment où le Shaani le souhaite, quand ils estiment avoir assez d'informations sur ce qui se passe chez Esteban.


À partir de ces informations et de la manière dont le Shaani s'en empare, au Maître du Jeu de continuer cette histoire.

Voici quelques pistes possibles pour la suite de vos aventures :



  • partir à la poursuite des ruines Sarens. Cet Artefact provient-il d'une société basée sur un étrange culte du passé ? Ou une société où l'amour est synonyme d'asservissement ?

  • se rendre à l'Assemblée : comment mettre fin légalement à la concession d'Esteban ? Quels castes soutiendront, réellement ou juste en apparence, le Shaani ?

  • enquêter sur ceux bénéficiant d'un contrat avec Esteban. La famille Azoulé veut-elle seulement être en situation de monopole ? Ou profite-t-elle de ce monopole pour vendre des biens défectueux ? Le Nouvel Ordre cherche-t-il à se créer un fief religieux dans ces contrées reculées, via des techniques de manipulations médiatiques ?

  • Chercher à en savoir plus sur Fuvelm entraînera le Shaani sur les traces de la Chapelle et de son réseau secret.

  • Se rendre dans les villages où Esteban a implanté Arpège : dans l'un d'entre eux, l'artisanat disparaît au profit d'objets produits en série par les Humains, provoquant une nécrose lente, mais certaine, des villageois. Dans un autre, les villageois ne sortent plus de chez eux, happés par les programmes diffusés sur le Rézo.

  • Si le Shaani décide de lutter (physiquement) contre Esteban ou Fuvelm : peut-être le Shendernaor s'en mêlera-t-il, jetant le groupe en prison ou en exil, les amenant à découvrir le monde de l'Ombre. Peut-être le Shaani sera-t-il contacté par un groupe de Résistants…


Annexe :


Concession de mise en place d'Arpège


Entre :


L'Assemblée Héossienne, ci-après nommé le Concédant


et


La famille Minor Garald, représenté par Esteban Minor Garald, ci-après nommé le Concessionnaire


Article 1

Le Concessionnaire s'engage à développer l'accès à Arpège dans les communes du district 8 de la région du Kamsha dans un délais de 5 ans.


Article 2

Le Concessionnaire supporte les frais d'entretien, d'exploitation et d'investissement liés au développement d'Arpège dans la zone définie dans l'article 1.


Article 3

L'abonnement individuel à Arpège ne pourra pas excéder 30 crédos par mois. En contrepartie de cet abonnement, les utilisateurs consommateurs de contenu ont un accès illimité à Arpège.


Article 4

Le Concessionnaire peut établir des relations contractuelles payantes avec des utilisateurs créateurs de contenu afin que leurs données soient transmises en priorité aux utilisateurs consommateurs de contenu.


Article 5

La présente Concession est conclu pour une durée de 20 ans. Elle s'éteindra donc le 3 de la saison de feuilles 1570. La Concession peut prendre fin prématurément à la demande du Concessionnaire si ce dernier ne retire aucun bénéfice de la Concession pendant 4 mois consécutifs.


Date de signature :

Le 3 de la saison des feuilles 1450


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 11:05

J'adore!! 😀


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 11:13

Merci ! 😀


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 15:08

Coucou Liimoon, c'est vraiment du très bon boulot, bien rédigé, bien structuré avec une très bonne connaissance de l'univers.

Il y a juste un tout petit truc qui ne fonctionne pas dans le mobile de fuvelm dans le fait d'emprisonner des nécrosiens pour leur aspirer l'anti-âme.

Car il est assez facile d'invoquer une anti-âme pour ensuite pouvoir l'exploiter.

Donc il faudrait dans le fonctionnement de ta relique saren utiliser autre chose que simplement une anti-âme. ça pourrait être liée à de la souffrance par exemple.

Mais sinon, c'est top !


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 16:16

Merci Lilmoon pour ce partage. Comme pour ton premier scénario, j'aime beaucoup l'approche et ta façon de le rédiger. Bravo !


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 18:20

Merci pour vos retours !


En ce qui concerne l'emprisonnement des nécrosiens, je me suis inspirée de ce qui est dit dans "L'ombre blanche" (l'utilisation des stèles pour nécroser à la chaîne, conduisant certaines régions à être recouvertes "de millions de cadavres sans Âme"). Je trouvais l'idée d'utiliser les nécrosés de cette manière particulièrement intéressante.


Et puis, dans mon idée, Fuvelm est dans le déni de la situation. Il a "juste" trop tarder pour renvoyer les Artistes chez eux tant qu'il était encore temps. Il les enferme et les consomme pour les empêcher de nuire. Bref, il évite la plupart du temps de penser à la situation et, quand il y pense, c'est pour se trouver des excuses et des justifications. Je pense qu'invoquer une anti-Âme constituerait un pas important dans le changement de vision que Fuvelm a de lui-même (pas qu'il ne devrait pas tarder à franchir, cependant).


(D'ailleurs, comment le culte des Hommes Dieux voit l'invocation d'anti-Âme ? Traite-t-il ça de la même manière que les autres formes de magie ?)


Après, oui, on peut imaginer un fonctionnement particulier pour la relique.


Est-ce qu'elle pourrait avoir un fonctionnement hybride, ne se basant pas seulement sur la non matière, mais également sur l'électricité ou une énergie mécanique (et nécessitant donc l'absorption d'un Trihn d'Esprit ou de Corps en plus d'une anti-Âme) ?


A la croisée des chemins posté le [23/01/2019] à 19:06

Alors, le déni de Fulvelm est une très bonne idée, effectivement.

Il peut très bien ne pas savoir invoquer des anti-âmes ou ne pas vouloir le faire, là où un emprisonnement d'artistes nécrosés est plus "propre"… En tous cas à ses yeux.

Pour ce qui est des reliques Saren, on peut vraiment imaginer tout ce qu'on veut, c'est comme les incarnation, ce ne sont que des prétextes pour pouvoir justifier n'importe quel délire de M.J… :)


A la croisée des chemins posté le [20/02/2019] à 22:58

Citation de igor Le [23/01/2019] à 19:06

Pour ce qui est des reliques Saren, on peut vraiment imaginer tout ce qu'on veut, c'est comme les incarnation, ce ne sont que des prétextes pour pouvoir justifier n'importe quel délire de M.J… :)



Ah ! Très bien !


Mes joueurs prennent la direction des ruines Sarens et je suis en train de partir dans quelque chose d'un peu délirant : des ruines provenant de différentes époques de l'ère Sarens (donc avec des fonctionnements et des objectifs différents), des Ygwans traditionalistes reclus avec une société basée sur le culte des ancêtres et la protection des ruines, ainsi qu'un groupe de nécrosés se voyant eux aussi comme les gardiens des ruines…


Je vais encore bien m'amuser à imaginer tout ça !


A la croisée des chemins posté le [26/02/2019] à 11:44

Hé hé hé, c'est ce pourquoi on a bossé : donner de la matière pour que les MJ puissent s'éclater…


Pages : 1