Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1
création des morphes
création des morphes posté le [26/02/2019] à 17:36

Bonjour,


J'ai quelques questions par rapport aux morphes:


– Est-ce que le processus de création d'un morphe est secret et donc garder par les humains ?

– Si oui, est-ce que l'Assemblée Héossienne est au courant du processus ?

– Est-il possible pour des scientifiques et mages héossiens de reproduire ces processus, tout en évitant les contraintes de la nécrose ?


Cordialement,


Steven


création des morphes posté le [26/02/2019] à 20:37

voici selon moi les réponses à tes questions:

– non, le processus de création des morphes n'a rien de secret, rien n'empêche une guilde d'héossien d'y recourir.


– voir ci-dessus.


– il y a une raison à la nécrose qui ronge les modules biomorphique et les morphes petit à petit et il n’est pas possible de réellement l'éviter à mon avis…


création des morphes posté le [02/05/2019] à 08:51

Dans un scénario où les joueurs visitaient une usine utilisant des morphes, il y avait une salle d'attente avec plusieurs héossiens mal en points.

Ces derniers se présentaient pour se faire morphondre et signaient un contrat de 10 ans (temps estimé avant la nécrose). Pendant 10 ans, la société utilisant le morphe doit envoyer son salaire à la famille de l'héossien utilisé. Du coup, c'était totalement légal et connu de tous, mais accepté.


création des morphes posté le [04/05/2019] à 18:30

Excellent traqumort.

Après, il y a 3 types de morphes (supplément erreur est humaine p.65), les automorphes, les andromorphes et les animorphes.


Lorsqu'un individu est transformé en morphe, son

corps est recyclé par la méthode suivante : le

sujet est démembré en salle spéciale, le cerveau

est isolé et laissé sans oxygène pendant deux

minutes environ sous hypothermie, puis ré-alimenté

progressivement dans le but d'effacer sa mémoire, et

de brancher les différentes extensions, le terminal

cervical, les interfaces des tubes artériels pour la

circulation de l'hexafluorure de carbone dilué qui

remplace le sang. Un crâne en plastique siliconé est

mis en place ainsi que les capteurs de son et les

yeux qui sont ainsi réutilisé. Le sujet est ensuite

branché sur un coeur, un poumon artificiel et le

système d'injection des nutriments, antibiotiques,

plaquettes, hormones et anticorps. Pendant deux

ans, un système arpège lui apprend à parler, se

mouvoir et travailler sur des tâches diverses comme

le pilotage, le tout sur simulateur. La vie pour un

morphe est un long rêve et rien de plus …

Difficile de faire tout cela sans faire appel à la Nécrose.


Pages : 1