Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1
La justice
La justice posté le [27/05/2020] à 14:36

Bonjour à tous !


J'aurais une question concernant le fonctionnement de la justice et des tribunaux. J'ai déjà lu le topo p. 300 du Manuel d'itinérance, mais j'aurais voulu en savoir plus : Comment la justice est rendue concrètement ? Sur quels textes se fondent les tribunaux pour rendre un jugement ?

Si ces textes ou fondements existent, où puis-je les trouver ? Sinon, je suppose que cela est laissé à la libre appréciation et imagination des joueurs.


Je vous remercie d'avance pour vos réponses.


La justice posté le [28/05/2020] à 12:36

Helo, hello,

alors la justice Héossienne est un vaste domaine.


Avant l'arrivée des humains, tout le savoir Héossien était répertorié au sein du grand Décan, un recueil de 10 groupes d'ouvrages encyclopédiques classés par thématiques élémentaires, le livre de l'Eau (la géographie, les explorations, les lois maritimes, les principes de constructions d'un navire, les lois gérant les ports), le livre du feu (les techniques de combat, les récits de batailles, les stratégies utilisées à travers les âges) , le livre de l'Air (tout ce qui a trait au commerce, à la création et la gestion des guildes, la loi du travail, etc), le livre du Végétal (les connaissances scientifiques, historiques, politiques, l'éducation, la transmission), etc…


On pouvait trouver des ouvrages transversaux qui puisaient de la matière au sein du Grand décan et qui permettaient d'approfondir tous les sujets. Avant, tout se faisait à la main par des scribes méticuleux, généralement Ygwan qui vouaient leur vie à recopier inlassablement des ouvrages, les mettaient à jour, les classaient, les répertoriaient…


L'invention de l'imprimerie (une invention Kelwin bien sûr) permit de démocratiser le savoir et de multiplier les ouvrages. Les grandes bibliothèques foisonnèrent à travers tout le continent. Mais le grand Décan reste écrit à la main, cela lui donne un aspect référentiel inaliénable.

charge à la caste des érudits d'écumer les bibliothèques du continent afin de vérifier si les ouvrages présents étaient bien à jour, les bibliothécaires ayant la lourde responsabilité de s'occuper de la mise à disposition des nouveaux ouvrages et de faire disparaître les ouvrages "périmés".


L'arrivée d'Arpège n'a pas tant boulversé tant les choses que cela. Quantité d'ouvrages se sont retrouvés en accès libre, mais cela reste une infime minorité par rapport à la quantité phénoménale d'ouvrages édités.


Donc la loi officielle est présente de manière fragmentée au sein du grand décan, à travers les 10 grandes thématiques élémentaires.

Quantité de recueils spécifiques ont ensuite été édités qui permettent d'avoir des textes de loi spécifiques pour des domaines en particulier, comme, "loi du travail", "loi de la famille", "Loi des guildes", "Lois sur les nécrosiens", "Loi sur la pratique de la Magie", "Loi sur les combats" "Loi sur les droits d'auteur", etc.


Chaque Loi est constituée d'une multitude d'articles qui tendent à tout prendre en compte. C'est le contenu de ces lois et ses articles qui sont débattus à l'assemblée Héossienne lors de sessions législatives. Et c'est lors de ces séances que l'Ombre et ses lobies tentent de gagner du terrain afin de favoriser leurs intérêts. Mais les sénateurs Héossiens ne sont pas dupes et les combats politiques menés sont souvent épiques et peuvent durer très longtemps..

à ce jeu là, les Ygwans sortent toujours vainqueurs… 🙂 Cela assoit leur position d'érudit et de sage que l'on écoute, même si nulle n'est infaillible ni incorruptible.


Donc pour la nature des textes, on est assez proche de ce que l'on peut avoir de nos jours, où tout est encadré par du juridique. après, tout le travail des avocats c'est de connaître les bons textes mis à jour. Car bon nombre de proçès se sont résolus au profit d'une partie, simplement parce que la partie adverse n'avait pas eu accès à la bonne version d'un article déterminant.

Lors des grands proçès, il est de bon ton d'avoir un exemplaire du Grand Décan à exposer à l'auditoire afin de préciser certaines données.


La caste des érudits se charge de créer des alertes lorsque des textes ont été modifiés afin que l'édition des mises à jour puissent se faire. Mais on a déjà vu des fausses alertes créées de toutes pièces afin d'orienter l'issue d'un proçès. Mais lorsque les choses sont révélées, les avocats véreux se font bannir sur le champs dans des régions nécrosées…

Il est important de savoir que dans le droit Héossien, la notion de prescription n'existe pas.

La peine de mort n'existe pas non plus, mais les bannissement dans des régions hostiles et reculées via portes de transfert sont monnaie courante.

Lorsqu'un crime est commis, le contrevenant une fois jugé doit payer une amende assorti d'une peine de prison. Dix mois de prison constituent la peine maximale d'incarcération, au delà, c'est le bannissement. Grâce à cela les prisons héossiennes sont toujours renouvelées.


Voilàààà


La justice posté le [30/05/2020] à 18:27

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre 🙂


Cela va beaucoup m'aider et surtout ça me permet d'en apprendre beaucoup plus sur la justice Héossienne qui est un sujet très intéressant.


Pages : 1