Bienvenue visiteur, pour poster sur ce forum vous devez vous enregistrer.
Présentations Flux RSS MembresRecherche
Pages : 1 2 3 4
Attaques d'Âme et d'Esprit
Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [27/01/2015] à 20:36

L'encadré page 211 est correct :

Le premier exemple est un Test en Coopération, à réussir en un seul jet de dé chacun. La Difficulté un Test laborieux en solo est de 3, donc la Difficulté d'un Test laborieux en Coopération est de 3 x nb de joueurs.

A ne pas confondre avec une Épreuve qui est une série de Tests, et qui a une difficulté de base plus élevée, vu qu'elle s'inscrit dans la durée.


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [28/01/2015] à 11:33

exact, c'est ce que j'ai vu hier soir en me replongeant dans le bouquin, pas eu le temps de repasser corriger mon erreur, faut que je me rachète des yeux 😳


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [29/01/2015] à 11:28

Salut,

Vu qu'il est un peu complexe d'interpréter les attaques d'âme et d'esprit :

Peut être que l'on pourrait regrouper ici les interprétations que chacun en fait avec son groupe de joueur ? (ou au moins les plus marquantes ou représentatives)


En tant que MJ débutant c'est un point qui m'inquiètes un peu avant de me lancer dans une première campagne 😀


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [29/01/2015] à 14:17

Très bonne idée.


Je commence avec un des exemples que j'ai eu en partie :


Le Shaani (groupe de PJs) attaque un bateau peuplé de marins peu recommandables. Le Darken et le Nomoï du Shaani font un carton, à grand renfort d'Onde trihnique et de Frappe dévastatrice.

Le Darken vainc le capitaine du bateau, un Darken aussi. Il l'achève, et jette par dessus bord tous les membres d'équipage qui ont fait acte de résistance ou d'insoumission.

Parmi les rescapés, il y a une Feling retorse, la compagne du capitaine mort au combat. Elle lance le Privilège (Pouvoir de Social) Mots tranchants sur le Shaani et le Darken, doté d'un Esprit faible est mentalement gravement blessé (il tombe en négatif en Esprit).

Cela s'est traduit par du remord d'avoir tué sans réfléchir des marins qu'il ne connaissait pas, qui avaient peut-être des familles, et en tous cas des compagnes… Qui était alors le pire monstre entre lui et ses victimes ?

Du coup, il s'est enfermé dans une cabine pendant le reste du voyage en bateau (les PJs ont piqué le bateau du coup), à ressasser la barbarie dont il avait fait preuve. Ses compagnons l'ont aidé à traverser cette épreuve avec plus ou moins de succès (c'était le défilé dans la cabine pour lui remonter le moral : mais le soin d'Esprit n'est pas leur spécialité…).

Depuis, il a commencé à développer son Shaan et a une approche moins expéditive des conflits…


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [29/01/2015] à 17:56

Je pense que Julien a bien illustré l'approche qu'il faut avoir: après que chaque protagoniste ait réalisé son action (annoncée simplement par le nom du pouvoir/attaque, etc..), on passe à la phase d'interprétation où le MJ (ou le PJ si il s'en sent capable) décrit les évènements…

En prenant l'ensemble du round/scène en compte, l'inspiration viendra forcément mieux que de chercher à interpréter juste après le lancer de dés


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 09:29

Mais si tu interprètes seulement à la fin de la situation tu ne peux pas donner d'indication sur l'efficacité de l'attaque sur tel ou tel thrins ?

Alors oui il y a des compétences pour le savoir ou des tests de psychologie mais un PNJ qui perds 50% de son âme avec seulement une blessure légère ça doit avoir des effets notables non ?


Bon après on peut le faire simplement avec le fait que son visage se décompose d'un coup etc


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 09:54

de toute façon, je fonctionne ainsi:

-déclaration des actions

-lancers de dés et résolution des actions

-interprétation des actions de façon synthétique


du coup, les joueurs apprennent l'effet de leurs actions durant la phase d'interprétation et c'est à ce moment-là que tu décris les effets "notables"


la phase de résolution se cantonne à recueillir les données chiffrées, genre ennemi 1 perd 2 en Corps, ennemi 2 perd 3 en Ame,etc…ça prend 10 secondes si tu es organisé et ça te laisse plus de temps pour la description, qui est quand même plus sympa que d'annoncer des données chiffrées, les joueurs aiment que leurs actions soient mises en valeur 😎


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 13:58

Je précise que dans mon exemple, l'attaque d'esprit a bien eu lieu après la situation de combat, lors de l'interrogatoire des prisonniers. Mais ça aurait donné à peu près la même chose si l'attaque avait eu lieu pendant le combat.

Visuellement, cela peut prendre la forme d'un abandon, d'une dépression, d'une peur panique, d'un personnage qui se met en position catatonique, qui trébuche en fuyant, etc.


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 18:45

D'ailleurs question métaphysique 😀 , comment on gère la PEUR ?

Avec l'âme ou l'esprit ?


Parce qu'il m'a semblé voir que c'était lié à l'esprit hors la peur est une émotion et les émotions sont liées à l'âme ?


Pour le coup, je trouve que ça peut aller avec les 2…

Mais s'il fallait trancher je dirait bien âme malgré tout car cette dernière est en opposition avec la nécrose qui induit de la peur…


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 19:28

je dirais que résister à la peur peut se faire soit sous ame, soit sous esprit: l'un consistant à contrôler ses émotions, l'autre à "rationaliser" pour se contrôler


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [30/01/2015] à 22:20

Yep Kikroune, et je dirai même que la peur s'en prend au trihn le plus faible.


Un grand savant, bon orateur et inventeur, peut tout rationaliser, mais son point faible,ce sera les émotions, qu'il n'arrivera pas à maîtriser… Une grande peur aura pour effet de le stresser, de le faire déprimer et de pleurer à chaudes larmes…


Un artiste, shaaniste et magicien, maître de ses émotions peut se sentir dépasser par une situation qui lui échappe et sombrer dans la folie…


Mais ceci n'est qu'une proposition, on peut en discuter…


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [31/01/2015] à 01:23

Pour ma part, je dirai plutôt que la peur est une émotion et donc liée à l'âme. Un shaaniste de haut niveau, même devant le pire des nécrosiens, restera shaan au fond de son âme et donc ne paniquera pas, pas plus que devant un danger objectif. Là où la résistance se fera par l'esprit, ce sera devant un phénomène incompréhensible, mais pas forcément dangereux, car là l'esprit essaie de comprendre, de rationaliser, et peut finir par bouger…


Autre chose : Avec un esprit ou une âme en négatif, le personnage ne peut plus agir de manière censée ; mais pour autant il n'est pas forcément inactif, quelqu'un qui pète un plomb peut très bien au contraire devenir berserk et dangereux pour son entourage ! Je dirais plutôt que, dans ce cas, le personnage est joué par le MJ jusqu'à ce que son thrin repasse en positif. Qu'en pensez-vous ?


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [01/02/2015] à 16:23

Je suis de la vie de stellamaris, d’ailleurs la peur est quelque chose de très présent chez l'enfant qui pour moi reflète un être avec peu d'esprit et beaucoup d’âme.


L'esprit pourrait être un moyen de faire une barrière a celle ci par des mantra par exemple. Pour moi c'est plus un moyen de reprendre son calme quand on a peur. L'esprit interprète la sensation émotion pour l'amener ailleurs.


Pour reprendre l'exemple de l'enfant, il est rassurer par les parents qui eux ont moins d’âme et plus d'esprit.


Donc pour resumer je verrais çà :


Résister a la peur: défense d’âme

Se reprendre: Social + psychologie contre réussite adverse


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [01/02/2015] à 19:38

Alors un truc qui pourrait être rigolo, pour aller dans votre sens.

La peur doit dépasser la défense d'âme d'un individu pour qu'elle lui nuise.

1 TEST par tour.

Mais à chaque tour, chacun peut essayer de se raisonner avec un jet de SOCIAL + psychologie (diff variable en fonction des circonstances) et rajouter SCORE/3 à sa défense d'âme…


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 13:00

Petite question, j'ai bien saisi le principe d'attaquer des trihn différents et mes joueurs aussi, ça donne des combats bien plus subtiles et c'est excellent.


Je me suis juste posé la question de comment interpréter un adversaire qui tombe inférieur à 0 dans un trihn lors d'un combat.


– En corps, ça ne pose pas de problème, il tombe inconscient (blessé ou mort selon).


– En âme, que se passe t'il ? (Il fuit paniqué ? Il tombe aussi inconscient ? autre ?)


– En esprit ? (il se rend ? il tombe inconscient ? autre ?)


C'est un détail mais ça peut avoir son importance.


Merci.


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 13:13

J'aurais tendance à dire, il est joué par le MJ qui adapte sa réaction en fonction de son tempérament (0 en âme, il renonce au combat, déprimé, ou au contraire il devient berserk et attaque aussi bien ses amis que ses ennemis ; 0 en esprit, il est comme hypnotisé, ou il agît de manière incohérente…). Igor, qu'en penses-tu ?


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 14:16

Moi j'aurai plutôt mis le mode Berserker sur l'esprit 🙂


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 14:25

En trihn négatif, le perso est effectivement contrôlé par le MJ (comme bon lui semble).

Sachant que :

Corps négatif : le personnage est KO

Esprit négatif : le personnage devient fou et se tape la tête contre les murs

Âme négative : le perso tombe en dépression profonde et se met à pleurer en position foetale


ça c'est le principe de base, après à vous de faire joujou avec, le mode berserk collerait mieux à l'Esprit, mais il faut voir ce que celà apporte à la situation. Car avoir un perso en moins c'est déjà assez pénalisant, pas sûr que le faire taper sur ses potes soient top, sauf si celà amène une dramaturgie spécifique.


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 14:41

Ma question portait précisément sur des adversaires (donc des PNJ) pendant un combat (action physique violente et conflictuelle mais grâce aux pouvoirs lors de ces combats les autres trihns peuvent être affectés ce qui n'empêche pas le fait que les belligérants sont toujours en combat).


En gros, pendant une baston à grand coup d'épée Darken, un adversaire qui tombe à 0 en esprit ou en âme, je ne le vois pas s'arrêter pour se taper la tête contre un mur… ni pleurer d'ailleurs.. comment faites vous ? 😉


Explication, mes joueurs ont bien compris le système et ont un Darken qui sert de bouclier au corps à corps pour le groupe mais lorsque l'adversaire à une faiblesse sur les autres trihns, l'artiste et le novateur agissent sur l'esprit et l'âme mais ça n'empêche qu'ils sont tous engagés en combat physique.


Attaques d'Âme et d'Esprit posté le [02/02/2015] à 15:04

Ah ben si, si, les PNJ qui se prennent des attaques nécrotiques en âme ou mental en esprit, prennent très cher. Ces attaques sont dûes à des pouvoirs qui leur ébranlent leurs trihns..

Donc si, en négatifs, les PNJ deviennent fous et partent en courant (il cherchent à fuir), ou se mettent à pleurer toutes les larmes de leur Corps en se lamentant sur eux-mêmes…

Donc si l'effet folie ou dépression vous gêne, il suffit de dire qu'ils fuient !


Pages : 1 2 3 4